Tableau des prédictions

Au moment du nouvel an fleurissent bilans et prédictions. En pleine mutation, l’édition se prête très bien à cet exercice. C’est le moment pour les consultants, gourous, spécialistes, futurologues, prospectivistes, de faire briller la boule de cristal… Georges Walkley, directeur du numérique chez Hachette UK, s’est donné la peine de récapituler les prédictions de quatre personnalités qui se sont aventurées sur ce terrain mouvant. Et moi, plutôt que de me lancer dans l’exercice, je me contente de traduire son tableau :

Martyn
Daniels
Bob
Miller
Mike
Shatzkin
Joe
Wikert
Le contenu enrichi sera quelque chose qui va compter de plus en plus Yes Yes Yes
Les éditeurs vont ignorer les contenus enrichis Yes
Une meilleure intégration des livres numériques avec d’autres produits et services Yes
Les éditeurs seront dans la confusion sur «  quel est le produit qu’ils produisent  » Yes
Changements dans la forme, comme par exemple des livres numériques pour des textes plus courts Yes Yes
Les liseuses perdent du terrain par rapport aux terminaux multi-fonctions Yes
Les livres se vendent de plus en plus dans des magasins physiques qui ne sont pas des librairies Yes
Le numérique met la pression sur les librairies physiques Yes
Les libraires indépendants doivent se spécialiser pour survivre Yes
Les livres numériques vont donner lieu à la création d’un répertoire professionnel de référence spécifique Yes
Besoin de standards pour remonter les informations concernant les ventes en numérique Yes
Les ventes de livres numériques vont augmenter et constitueront une contribution importante aux revenus pour de nombreux titres Yes Yes
Des prix bas pour les consommateurs seront considérés comme la norme Yes Yes
Les canaux de vente des livres numériques vont proliférer Yes
Les éditeurs vont réorienter le développement de leur catalogue, en fonction de leurs possibilités en terme de marketing Yes
Tendance à produire des livres imprimés de grande qualité pour contrebalancer les livres numériques peu chers Yes
La petite édition prospère Yes
L’auto-édition se développe Yes
Les gros éditeurs restructurent Yes Yes
Les gros éditeurs se concentrent sur les auteurs «  brandés  », et/ou réduisent le nombre de nouveautés Yes
Apparition de  nouveaux modèles pour les achats de droits et les avances. Yes
Le fait de décaler dans le temps la date de sortie des versions numériques (‘windowing  ») va vite être dépassé par les événements Yes
Les consommateurs voudront une disponibilité simultannée des versions imprimées et numériques Yes
La gestion de l’information concernant les droits va acquérir toujours plus d’importance Yes
Les droits territoriaux seront sous pression Yes Yes
Google changera tout Yes
Les auteurs capables de développer avec succès leur propres plateformes vont commencer à se comporter comme des éditeurs,ce qui conduira à une désintermédiation Yes Yes
La carrière d’un auteur nécessitera une gestion permanente, et non uniquement centrée sur chaque sortie de livre. Yes
Les bibliothèques devront se définir un rôle numérique Yes
L’importance des contenus numériques dans le marketing de tous les livres va s’accroître. Yes

Et vous, vous voyez des choses dans votre boule de cristal pour 2010 ? Et que pensez-vous des prévisions des quatre qui sont cités ici ?

11 réflexions au sujet de « Tableau des prédictions »

  1. Aldus

    Tu nous reviens en grande forme Virginie ! Je me garde bien de jouer les prophètes, il y en a suffisamment comme cela. Même si j’ai ma petite idée (comme toi, j’en suis sûr)…

  2. F

    c’est quoi un auteur «  brandé  » (question sérieuse, avais jamais entendu parler de cette catégorie…) ?

  3. Virginie Clayssen Auteur de l’article

    @tous Merci pour encouragements !
    @F C’est tellement affreux que j’ai préféré ne pas traduire, et garder le mot anglais avec des guillemets.

  4. H Clemente

    Merci pour le tableau Virginie.

    La petite édition prospère ????

    Sinon, oui pression sur les librairies physiques (étonnement d’un client qui avait acheté un ebook sans s’en rendre compte ?).

    Et spécialisation ? Je dirais plutôt multi-spécialisations. En profondeur.

  5. Ping : Courte revue du Web de la semaine, côté métier « librairiedialogues.fr

  6. Ping : Numérique & co (14/01/10) « pintiniblog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>