RIA – RDA : pour mieux s’y retrouver

aysoon.jpgJe ne sais pas si vous êtes comme moi, mais je trouve ces acronymes épouvantables, difficiles à retenir, et trop proches l’un de l’autre.

RIA = Rich Internet Application
RDA = Rich Desktop Application

Pour nous perdre un peu plus, les outils permettant de les développer changent sans arrêt de nom entre la version alpha et la version beta, et on dirait qu’il en sort un chaque semaine, que ce soit chez Adobe, Microsoft ou d’autres.

Déjà, on voit tout de suite que ça nous arrive des US, personne ici n’aurait (encore) l’idée de lancer un concept en le qualifiant de «  riche  »… – Quoique… le fait de se «  décomplexer  » à se sujet semble devenir plutôt tendance.

Je suis régulièrement les infos publiées sur le thème des interfaces riches sur le blog de Fabien Deshayes. Fabien et Frédéric Cozic, alias Ayson, se sont mis à deux pour nous expliquer ce que sont les RIA et les RDA :

«  L’Internet riche est le terme souvent employé pour qualifier toutes les nouveaux types d’interface, d’ergonomie ou d’usages que l’on trouve sur Internet. D’un scope très large, ce terme a du mal à trouver une définition exacte car il ne s’agit pas d’un concept nouveau, apparu à une date précise mais plutôt, et comme bien souvent, d’évolutions faites petit à petit sur le Web. Chaque acteur créant une nouvelle application web regarde toujours ce que la concurrence a fait précédemment et c’est en reprenant de bonnes idées et en les améliorant que les grandes évolutions voient le jour. C’est un peu de cette manière que l’Internet riche s’est construit mois après mois. Si des ergonomies nouvelles et par conséquent des usages nouveaux d’Internet ont été les fondations de ce que l’on nomme Internet riche, ce concept englobe aujourd’hui beaucoup de choses et de notions différentes. (… la suite sur blog aysoon.com)  »

Articles très clairs, déjà deux, et j’attends le troisième avec impatience. Encore étudiants, déjà pédagogues et très pro.

2 réflexions au sujet de « RIA – RDA : pour mieux s’y retrouver »

  1. Bigaro

    Il ne faut pas oublier que parmi tout ces petits progrès, de nombreux sont brevetés. Je ne citerai que le passage concernant la barre de progression trouvé sur http://www.memoclic.com/forum/technique/177621/index.html

    «  La barre de progression, que vous voyez quand vous effacez ou déplacez un dossier, ou bien chargez une page web, est brevetée (EP 394160, valide jusqu’en 2010).  »

    Et il y en a des milliers d’autres. Donc, si les brevets logiciels sont légalisés, avant de faire un site, vous devrez chercher si vos éléments d’interface ne sont pas brevetés, négocier avec le possesseur du brevet un droit d’explotation, … Et dire que certains prétendent que les brevets protègent l’innovation : la vérité c’est qu’ils la gèlent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>