La lettre de Mike aux auteurs (1)

Mike Shatzkin, fondateur et PDG de The Idea Logical Company, a une quarantaine d’années de pratique dans l’édition, dans diverses maisons pendant une partie de sa carrière, et à leur côté depuis qu’il est devenu consultant. Depuis le milieu des années 90, il a suivi les balbutiements et participé aux débats concernant l’impact du  numérique dans le monde de l’édition.

Jusque très récemment, Mike, invité dans de nombreuses conférences,  s’exprimait aussi très régulièrement dans des blogs qui l’invitaient, mais depuis quelques jours, il a son propre blog. Il a commencé aujourd’hui à publier, sous la forme d’une lettre imaginaire adressée par un éditeur fictif, dirigeant une maison hypothétique nommée National Trade Publishing (NTP) , à ses auteurs, une synthèse de ses réflexions concernant son approche stratégique du livre numérique enrichi. La lettre est longue, elle sera donc publiée en plusieurs fois. Voici la traduction (maison) de la première partie. Merci à Mike de m’avoir autorisée à la publier ici.

Mike précise dans l’introduction, que cette lettre fictive est plutôt destinée à informer des maisons d’édition généralistes et grand public, et non des maisons visant des marchés de niche ou dotées de marques connues du public ( il cite O’Reilly, Wiley ou Harlequin ) qui appliquent déjà en grande partie les principes exposés ici.

Cher auteur de la NTP,

Comme vous le savez, le marché qui grandit le plus rapidement aujourd’hui pour les éditeurs et les auteurs est celui du livre numérique : des fichiers numériques qui véhiculent des contenus que nous avions jusqu’à présent toujours vendus sous la forme de livres imprimés. Bien que ce soit le marché qui croisse le plus rapidement, et ce depuis des années, le marché du livre numérique ne représente encore qu’environ 1% de nos ventes (et probablement, des vôtres.) Mais parce que nous croyons que ces ventes pourraient atteindre 10% dans les prochaines années et croître encore plus rapidement ensuite, et parce que nous pensons que parmi les premiers à adopter le livre numérique  nombreux seront ceux qui constituent une partie très importante de notre audience (et de la vôtre) : critiques, auteurs et autres leaders d’opinion, nous, chez NTP, avons décidé d’un effort particulier pour proposer un programme plus solide dans le domaine du livre numérique. Ceci offre des opportunités pour tous nos auteurs, et j’espère que vous saurez en tirer avantage.

Il y a trois choses essentielles que nos auteurs doivent comprendre au sujet des livres numériques :

1. Ils permettent de proposer des contenus additonnels et des fonctionnalités aux lecteurs, sans coût supplémentaire pour l’éditeur. Chaque page supplémentaire dans un livre imprimé représente un coût supplémentaire. Ce n’est pas le cas pour le livre numérique. ( Cela ne signifie pas que  le livre numérique ne coûte rien : les livres enrichis que nous souhaitons produire demanderont un petit effort supplémentaire à nos auteurs, et un effort important en termes de développements de notre côté. Cette lettre est juste le signal de départ du déploiement d’une véritable infrastructure nous permettant d’essayer de faire émerger quelque chose de nouveau. )

2. Aujourd’hui, nous n’avons aucune idée de la façon dont va se définir le prix d’un livre numérique, autrement dit, de combien vont gagner l’auteur et l’éditeur pour chaque vente d’un livre numérique. Les éditeurs, nous inclus, ont tenté de maintenir le prix du livre numérique aussi proche que possible de celui du livre imprimé, et, sur la plupart des lieux de vente,  de vendre les titres au prix que nous pratiquons pour le livre imprimé. Mais nous constatons une forte  pression sur la fixation des prix, et nous voyons aussi une forte probabilité pour que différents modèles de commercialisation – ventes liées, abonnements -  deviennent incontournables dans le monde du livre. Aussi aurons-nous besoin de flexibilité dans la façon dont nous fixerons les prix de ces livres numériques enrichis. Nous aurons besoin de changer les termes de nos contrats pour répondre à cela.

3. Nous parlons de livres numériques comme si cela correspondait à une seule et même chose, mais cela n’est pas le cas. De nombreux livres numériques aujourd’hui sont lus uniquement sur des ordinateurs de bureau ou des portables, seule une minorité des ventes concerne les terminaux de lecture portables comme le iPhone ou le Kindle. Nous pensons que cela va évoluer : le Kindle va avoir un fort impact sur ce changement. Ce que cela signifie c’est que les possibilités offertes par le livre numériques, afficher de la vidéo, des liens sortants, des images de bonne qualité, ( en noir et blanc, et en couleurs ) sont variables. Nous ne pouvons offrir autant de possibilités à quelqu’un qui utilise un Kindle qu’à celui qui utilise son PC. Et ce que nous pouvons proposer à un lecteur sur iPhone, et prochainement sur Blackberry ou Androïd, dépendra de l’application de lecture qu’il utilise, celle de Stanza ou celle de Scrollmotion.

Ayant tout cela à l’esprit, NTP construit actuellement une base de données dynamique de ressources ( actifs numériques – en anglais :  digital assets NDT) pour fabriquer les meilleurs livres numériques possibles dans tous les formats, parce que nous avons compris ce que cela signifie, et en quoi cela consiste. Nous vous offrons la possibilité de contribuer à cet effort que nous faisons pour inventer le futur et, naturellement, pour en partager les revenus de manière appropriée.
Nous vous offrons également la possibilité de collaborer avec d’autres auteurs NTP pour le marketing de vos livres et des leurs, mais seulement si vous décidez de le faire.

(à suivre, mais pas demain…)

Texte inséré initialement sur le blog de Mike Shatzkin dans un billet intitulé «  Enhanced Ebooks, Part 1«  .

2 réflexions au sujet de « La lettre de Mike aux auteurs (1) »

  1. Ping : teXtes » Blog Archive » La lettre de Mike aux auteurs (2)

  2. Ping : teXtes » Blog Archive » La lettre de Mike aux auteurs (3)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>