CommentPress, par The Institute of The Future of The Book

The Institute of the Future of the Book (dont if:book est le blog) a développé un thème pour WordPress qui est surtout une interface tout à fait originale d’ajout de commentaires. CommentPress permet d’ajouter des commentaires contextuels à un paragraphe et non à un article entier.

En observant les exemples d’utilisation de ce principe, on découvre qu’il ne s’agit pas seulement d’un mode de présentation parmi d’autres des commentaires sur un blog. Le simple fait d’accrocher ces commentaires à un bloc de texte et non au texte entier offre des possibilités qui apparentent le système plus à véritable système d’annotation, qui peut être collectif. Du commentaire à l’annotation, de l’annotation à la conversation : les usages pédagogiques de CommentPress sont évidents, et particulièrement mis en avant par ses inventeurs. Ici, une édition de l’Enfer de Dante (traduction de Longfellow), annotée lors d’un séminaire au Pacific Northwest College of Art.

Lecture et écriture semblent se rapprocher toujours un peu plus. On rêve à des usages ludiques, créatifs, poétiques de tels dispositifs, à des textes à plusieurs voix, à des écritures polyphoniques et asynchrones.

On aimerait avoir en France un «  Institut du futur du livre…  », Hélène Clémente et Isabelle Aveline en parlaient à la soirée Bouquinosphère. L’idée d’une sorte d’Ircam de la littérature était déjà lancée par Isabelle et discutée en mai dernier sur La Feuille. Ircam littéraire ? Oui ! Mais qui sera son Pierre Boulez ?

3 réflexions au sujet de « CommentPress, par The Institute of The Future of The Book »

  1. Pierre

    L’idée des commentaires «  sonores  » n’est valable que si on intègre directement dans la page un enregistreur… En flash… C’est jouable :)
    Une sorte d’éspèce de «  Le grand Débat  » sur le web en perspective !

  2. Virginie Clayssen Auteur de l’article

    Bonne idée Alain. Mais tu sais comme moi qu’il y a presque autant de types d’ENT que de départements (j’exagère à peine), et le fait de «  mettre quelque chose sur un ENT  » n’est pas le fruit d’une décision centralisée. Il faut à chaque fois convaincre les acteurs décisionnaires pour tel ENT, puis pour tel autre. Et ensuite, il y a un pas immense entre la présence d’une ressource sur un ENT et son adoption par les enseignants. C’est encore un autre chantier…
    Peut-être est-ce les enseignants à qu’il faut montrer l’objet en premier, et que ce soit eux qui le réclament…
    @Pierre : Je ne songeais pas du tout aux commentaires sonores dans ce cas. On est vraiment dans la sphère du lire / écrire. Il me semble qu’avec le son, on a envie de dialogue, et là on va tout de suite vers la vidéo conférence, une discussion a distance autour de documents. C’est probablement mon expression «  conversation  » qui t’ afait penser cela. Mais je pensais : conversations écrites.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>