Kindle : les livres électroniques ne se cachent plus

Remarquez : je n’affiche pas de photo du Kindle d’Amazon. Pas de vidéo non plus. Même pas de lien. A moins de ne pas vous connecter une seule fois sur Internet aujourd’hui, vous n’échapperez pas au Kindle, de toute façon.
Je ne commence pas non plus une discussion sur la publication sur liseuse, ou sur la lecture sur liseuse, ou sur les fonctionnalités qu’on attend d’une liseuse. Votre agrégateur bruisse déjà de centaines d’arguments échangés. (Dernière conversation ici.)

Non, j’ai juste envie de m’interroger sur le nom choisi par Amazon pour sa liseuse : «  Kindle  ».

Francis Pisani ( et Aldus, dans un commentaire de la première version de ce billet auquel manquait cette première définition) nous le rappellent  l’apprennent : Le verbe “to kindle” se traduit par «  allumer un feu  », «  faire éclore un sentiment  » ou «  attiser un amour  ».

Que peut également nous évoquer ce mot ?

kindlesurprise.jpgAvec «  kind  » pour la gentillesse (notre liseuse ne mord pas, et elle est user friendly, gentille avec l’utilisateur).
«  kind  » en allemand c’est «  enfant  » (Das Kind), comme ça on a aussi un petit clin d’oeil aux «  digital natives  ».

On a vu aussi quelques jeux de mots avec la marque Kinder, celle des fameux oeufs en chocolat contenant des petits jouets à monter (souvenirs cuisants de montages énervés des dits jeux, avec enfant impatient, bouche barbouillée de chocolat, et, plus tard, de petits éléments des jouets kinder une fois brisés meurtrissant la plante des pieds quand dispersés dans chambre d’enfants…)

kindle2.jpg

Bon, et pour le suffixe «  le  » de «  kindle ?
Peut-être des envies de devenir aussi incontournable que…
kindy.jpg

En France, ça nous fait penser aussi à une marque de chaussettes, celles qui ne se cachent plus, mais ça, il peuvent pas tout savoir, chez Amazon, non plus…

9 réflexions au sujet de « Kindle : les livres électroniques ne se cachent plus »

  1. Aldus

    il serait intéressant de savoir ce que le mot évoque pour des anglo-saxons
    repéré tout ça
    kin·dle (kin′dəl)
    transitive verb
    1. to set on fire ; ignite
    2. to light (a fire)
    3. to arouse or excite (interest, feelings, etc.)
    4. to cause to light up ; make bright
    kin·dle (kin′dəl)
    transitive verb, intransitive verb
    Dialectal to give birth to (young)
    1.To start a fire
    light, ignite, set on fire ; see burn 1, 2, ignite.
    2.To excite
    arouse, inspire, animate ; see excite 1, 2.
    Allumer un feu (Farenheit451 ! IOI) , illuminer, exciter…
    Francis Pisani a commandé le sien aujourd’hui, à suivre de très près ses premiers pas dans les jours qui viennent avec ses commentaires lumineux !

  2. Virginie Clayssen Auteur de l’article

    C’est chouette d’avoir des commentateurs comme toi, Hervé, qui z’en rajoutent plein de l’intelligence dans not’blog… Merci pour ces infos, j’aurais quand même pu chercher le verbe «  kindle  » en anglais… Mais tu sais, tous ces blogeurs narcissiques ne fichent rien, ne creusent pas vraiment l’info, et ils bloguent juste pour épater leurs parrains et marraines…

  3. Aldus

    d’accord avec toi virginie, du buzz va y en avoir, bezos a «  allumé  » un sacré feu, ce que personne a signalé c’est que la bestiole en question est bourré de drm’s, facebouquée en somme, moi je vais opter pour le Cybook, la liberté se trouve plutôt dans notre XIIIème arrondissement de Paris…

  4. Irène

    Eh oui, bourrée de DRM, et uniquement disponible aux States, pour l’instant, la bestiole… (En plus, le design est un peu… heu… vieillot !)
    La connexion sans fil utilise le système EVDO, donc ni GSM ni Wifi : en Europe, on pourra toujours attendre le Kindle v.2, peut-être…

    Bref, je ne regrette pas d’avoir craqué pour le Cybook. Comme «  machine à lire  », cette liseuse remplit très bien son office, pour un prix somme toute raisonnable si on compare à l’iLiad ou à l’iPhone.

    Mais je pense que d’ici un an ou deux, nous verrons arriver des PC portables et PC de poche à base de papier électronique, probablement avec écran tactile… Vive la convergence numérique ! Finalement, le Kindle aura peut-être ouvert la voie en attirant l’attention du grand public sur le livre électronique ?

  5. Aldus

    attention, les kindle et les liseuses (comme les chauffeuses) peuvent nous mettre le feu Virginie… IOI

  6. F

    rien à dire, en fait – mais je lis tout – bien aimé, sans savoir d’où la 1ère occurrence, l’expression «  minitel écrasé  » – ai été plus convaincu par le design de l’Epson – mais tout ça me semble bien fragile par rapport à cette idée où on est tous de la «  convergence numérique  » – si j’aurai bientôt comme tout le monde un bookeen ou un Epson dans mon sac pour trimbaler mes Baudelaire Balzac etc dans le train ou en vacances, quand j’écris j’ai de plus en plus l’impression d’avoir «  nativement  » besoin des liens, des images, et même le son pas loin… et ça ne s’oppose pas à Borges, bien au contraire (discussion qu’il y avait je sais plus où aujourd’hui…)

  7. Virginie Clayssen Auteur de l’article

    @F : c’est vrai que «  Minitel écrasé  » est plutôt bien trouvé. Mais les américains n’ont pas connu le minitel, ils avaient sauté cette étape dans l’histoire du design, et ils se ratrappent. Et à propos de design… je veux bien gagner 1800 euros à vrai dire, mais je serais bien incapable de concevoir une telle machine. J’adorerais travailler avec toi dans l’équipe qui définirait les spécifications, on inviterait tous les copains de la bouquinosphère, et on inventerait une machine du tonnerre. Mais pour la partie design, il faudrait changer de sphère, ajouter des pages dans nos agrégateurs, espionner du côté de la rue St Sabin, où essayer de débaucher les types qui bossent pour Steve Jobs. Je suis pas sûre que les 1800 euros couvriraient les frais…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>